FermerLoadingEnvoyer cet article à un ami
Votre message a bien été transmis.
Jetset Magazine vous remercie de votre fidélité.
Problème lors de l'envoi
Nous nous excusons, réessayez plus tard.

54è festival international de Hammamet

Evénements | Publié le 06.07.2018

Des nouveautés et beaucoup de reprises

La ville du jasmin accueillera du 8 juillet au 18 aout 2018 la 54è édition du festival international d’Hammamet. Et contrairement aux habitudes, la conférence de presse du festival a été organisée le 3 juillet à l’Hôtel Orangers Garden, Villas and Bungalows et non au Centre culturel d’Hammamet.

Le programme de la présente édition placée sous le slogan : « Al Hammamet li ouchek al hayet » (Hammamet pour les amoureux de la vie), a été révélé aux représentants des médias, tous supports confondus. L’ouverture sera théâtrale avec la représentation de « Peur(s) » de Fadhel Jaïbi et Jalila Baccar. La nouvelle directrice du festival et du Centre culturel international d’Hammamet Mounira Mnif a fait savoir que cette pièce, bien qu’elle soit une reprise, est une production de 2018. Elle a ajouté que quarante spectacles de musique, de théâtre et de cinéma sont au programme. Les musiques du monde et les croisements sur scène des genres musicaux caractérisent la programmation musicale du festival de cette année.

L’interlocutrice a fait savoir à ce propos que les rapprochements avec la musique tunisienne se trouvent en Espagne et en Afrique subsaharienne. Le festival donne également l’occasion aux artistes talentueux d’ici et d’ailleurs pour faire valoir leurs expériences musicales. De la Tunisie, à l’Algérie, de Cuba, au Sénégal, du Moyen Orient, à l’Afrique et à la péninsule ibérique, les soirées seront un espace de rencontre et de voyage. Une ouverture sur d’autres musiques et sur d’autres cultures avec des fusions et des mixages. « Le festival d’Hammamet restera et préservera son exigence artistique » a encore lancé sa directrice. Et du côté de la participation tunisienne théâtrale, pour y revenir, « Al Kadimoune » de Sami Nasri, production du Centre national des arts dramatiques et scéniques du Kef est également une reprise, bien qu’elle n’ait été jouée que dernièrement audit centre.

D’autre part, « Ré-existence » spectacle chorégraphique de Nawal Skandrani qui clôturera le festival, est une autre reprise. La programmation, contrairement aux habitudes du festival d’Hammamet, contient beaucoup de reprises que nous n’avons pas toutes énumérées. Il est vrai que le Centre culturel international d’Hammamet et son festival ont vécu l’an dernier une crise au niveau de sa direction et de sa gestion. Cela a certainement influé sur le programme de son festival d’été qui n’a été préparé qu’à partir du mois de mars dernier !

 

B.L.

photo soireephoto soireephoto soireephoto soireephoto soireephoto soireephoto soireephoto soireephoto soireephoto soireephoto soireephoto soiree
Jetset Mag
Party pics
Où sortir
Agenda Culturel
Beauté et mode
People
The Place To Be
City guide
Auto