Inscrivez-vous et recevez régulièrment la Jetset newsletter : Inscrivez-vous
FermerLoadingEnvoyer cet article à un ami
Votre message a bien été transmis.
Jetset Magazine vous remercie de votre fidélité.
Problème lors de l'envoi
Nous nous excusons, réessayez plus tard.

Au secours… la vulgarité prend ses aises !

Méli Melo de pensées | Publié le 29.06.2010

Au secours… la vulgarité prend ses aises ! La vulgarité est par définition ce qui caractérise le langage et le comportement du bas peuple aux yeux de ceux qui estiment ne pas en faire partie. Le vulgaire est fortement réprouvé par les bien-pensants, contrairement au grégaire, dont le comportement de masse ne choque pas.

Ce qui veut dire plus simplement qu’on ne peut trouver ce caractère ou ce défaut que chez le bas peuple, celui qui n’a malheureusement pas pu bénéficier d’une éducation civile ou culturelle adéquate lui permettant d’accéder au savoir-vivre et au raffinement.

Mais quand on jette un petit coup d’œil autour de nous, on constate très vite que cette définition est désormais devenue un ramassis d’âneries. De toute évidence, la vulgarité a non seulement atteint les plus hautes sphères mais elle est devenu tendance. Du coup, elle est entrée dans la normalité des choses, elle est même devenue une façon d’être, une attitude caractéristique de ceux qui croient avoir tout compris.

Du bling bling, des paillettes, des dessins sur les vêtements jusqu’aux jouets pour enfants, ne vous croyez pas à l’abri, la vulgarité est partout, elle est ajoutée et mijotée à toutes les sauces en prenant des airs glamour. Il est impossible de passer à côté, on la voit et c’est justement le résultat escompté.

Essayons de démêler tout ça en décortiquant quelques exemples de vie quotidienne qui nous montrent par A + B que la vulgarité a changé de visage, qu’elle est devenue une façon de vivre acceptée, pire encore, originale et sympathique… Nous avons, dans l’ordre :

- Les « new riches » : ceux-là ont découvert comment gagner de l’argent mais n’ont jamais été préparés à bien le gérer. Ils prennent exemple sur leurs prédécesseurs, ce qui mène à un effet boule de neige qui s’aggrave de jour en jour : il faut qu’on les remarque et ils font tout pour que ça arrive, ils copient les extravagances des stars et se couvrent de toutes les marques de luxe possibles et imaginables, même si c’est immonde. On les voit et on les entend aussi… ils parlent fort, mangent bruyamment et rient la bouche pleine sinon grande ouverte… Ils ont leur fan-club hypocrite qui déroule le tapis rouge et les invite dans les endroits hype… ils se « biz », se « kiss » et se font charcuter de la tête au pied par les plus grands chirurgiens esthétiques et enfin, ils pensent quand c’est nécessaire, donc très peu.

- Les « aristocrates » : celui d’aujourd’hui n’a ni château ni maître d’hôtel mais un héritage, de l’argent et un carnet d’adresses des plus envié par ses semblables. Celui-là est né avec une cuillère en argent coincée dans la bouche. Il est innocent, le pauvre, il ne sait pas ce qui se passe dans la vraie vie de ce bas monde, il avance à vue parmi les siens et n’a aucun souci, sauf peut-être quelques choix cornéliens : quelles fringues acheter ou quelles voitures s’offrir… Il utilise son temps et son argent à inventer des concepts improbables et à rassembler ses semblables dans des ambiances qu’il qualifie d’originales… Ensemble, ils s’amusent avec classe, se pelotent avec beaucoup de respect et font ce qui suit avec les égards dus à leur rang. Mais le plus important, c’est de viser juste et de tirer… le gros lot de préférence.

- Les « lourds » : c’est ainsi qu’on appelle les vrais importants – « c’est du lourd » ! Ce sont les personnes qui ont réussi en usant l’huile de coude, ceux qui ont sué sang et eau pour y arriver et qui par fierté étalent leur réussite dans les endroits où il faut être vu. Ce sont des business man, des hommes ou des femmes qui en ont et qui le font savoir. Ils ne connaissent pas la vulgarité mais ils ont juste la plus grosse voiture, le plus gros modèle de chez Rolex et la carte à faire succomber la première « new riche » qui passe. Ils pensent qu’ils ont le droit d’exhiber tout ça car c’est normal, ils le méritent… !

- Les « descendants d’aristocrate ou de bonne famille » : mais malheureusement déchus. Ceux-là ont gardé le gène car il peut encore servir. Ils sont toujours bien coiffés, ont les yeux clairs et des époux ou épouses bien sous tous les angles, un tas d’affaires en cours puisqu’ils ont hérité de tellement de choses (surtout des problèmes, mais chut, ça ne se dit pas). On les trouve un peu partout, ils se faufilent là où leur nom pourrait encore servir un tant soit peu de laissez-passer, ils rient de leurs propres blagues, s’écoutent parler et se sentent à leur aise parmi les grands, les leaders d’opinion… Ils servent en quelque sorte à donner une bonne image aux « lourds » !

- « L’ambitieux sans foi ni loi » : celui-là, il a ramé pour faire de hautes études et il a toute la rage nécessaire pour que ça se sache ! Fraîchement débarqué dans un monde inconnu où il a l’intention de rester, il vise très haut et fera tout pour écarter les obstacles, tout ça en douceur car il ne faut surtout pas qu’on le voie venir. Il est malin et saura jouer sur tous les tableaux, il n’hésite pas à tout écrabouiller pour prendre la place qui lui revient, en pratiquant les fausses camaraderies et les coups fumants pour mieux se caser au soleil. Car cette place-là, il aura été la chercher à la sueur de son front, sans foi ni loi et que le meilleur gagne !

Ce sont des gens qu’on voit passer en voiture ou avec lesquels on travaille. Il nous arrive même de les côtoyer et de leur parler car ils sont partout et deviennent de plus en plus nombreux. Leur vulgarité n’est pas que dans le paraître, elle est encore plus sournoise : elle commence à se prendre des droits qu’elle n’a pas et à se légitimer ostensiblement… mais quoi vous dire d’autre ? Il faut de tout pour faire un monde !

Coco Chanel a dit : « Le luxe, ce n'est pas le contraire de la pauvreté mais celui de la vulgarité. »


N. Azouz
Lady Gaga nue sous son top en dentelle !

Lady Gaga nue sous son top en dentelle !

De sortie dans une boîte de Londres, Lady Gaga avait misé sur un look... Lire la suite

Kyle Eastwood marié à Cynthia : Les détails de la noce du fils de Clint

Kyle Eastwood marié à Cynthia : Les détails de la noce du fils de Clint

Il y a un peu plus d'un an, Alison Eastwood, fille de Clint et... Lire la suite

photo soireeAmani - Miss Tuning 2012photo soireephoto soireephoto soireephoto soireephoto soireephoto soireephoto soireephoto soireephoto soireephoto soiree
Jetset Mag
Soirées
Sorties
Culture
Potins et news
Jetset Guide