Inscrivez-vous et recevez régulièrment la Jetset newsletter : Inscrivez-vous
FermerLoadingEnvoyer cet article à un ami
Votre message a bien été transmis.
Jetset Magazine vous remercie de votre fidélité.
Problème lors de l'envoi
Nous nous excusons, réessayez plus tard.

Avant-première tunisienne « Fausse note » de Mejdi Smiri

Evénements | Publié le 18.05.2012

Avant-première tunisienne « Fausse note » de Mejdi Smiri Bonjour les films d’action !
Une projection presse de « Fausse note », premier long-métrage du jeune réalisateur tunisien Mejdi Smiri, a eu lieu le 18 mai 2012 au matin, au cinéma « Le Mondial », à Tunis. Un long-métrage, sorti le même jour, l’après-midi, dans quatre salles à Tunis et banlieues. Plutôt assez court, puisqu’il ne dépasse pas une heure et sept minutes, ce film épouse le genre d’action, peu exploité par le cinéma tunisien.

Et à propos de cette courte durée, la réponse nous est parvenue du réalisateur lui-même, à qui « Jetsetmagazine » a posé la question concernant son choix d’une histoire écourtée. « Il est des films qui durent deux heures et demi et qui ne racontent rien, en fait », nous a-t-il répondu. Et à une autre question ; pour savoir s’il va continuer dans ce genre de films d’action, Mejdi Smiri a répondu par l’affirmative, puisqu’il se retrouve le mieux dans ce genre cinématographique. Et à propos de genre, « Fausse note » est construit dans l’esprit des films-cultes d’action et d’espionnage, américains en particulier, dans un cadre qui respecte les moindres détails du suspense, avec un montage rigoureux ; où le réalisateur réussit à donner à son film une certaine atmosphère quelque peu noire. Mais l’invraisemblable s’y invite ; si bien que le héros rencontre, par un pur hasard ? La fille d’un chef de bande de manipulateurs professionnels et impitoyables. Elle va même tomber amoureuse de ce héros, prénommé Mehdi, architecte de son état. Autant que l’histoire ne peut pas nous intéresser le plus, autant la manière de la raconter, cinématographiquement parlant, nous intéresse. Le pré-générique est une suite de plans et de plans-séquences qui résument toute l’histoire. Nous retrouvons la même scène bien après dans le film. Le flash-back est d’une importance capitale, les silences aussi, qui nous prennent à contrepied, quand il s’agit plutôt de crier ! Les ellipses ne se comptent pas, il est vrai. Une petite leçon de cinéma nous est servie à travers, particulièrement des courses folles et des courses poursuites. Le montage semble suivre le rythme d’une œuvre musicale, la fausse note s’installe et c’est là toute la trame de cet opus. Faut-il rappeler que le réalisateur et scénariste du film est également musicien, danseur, poète, slameur… Il a donc compris que « le cinéma est tout cela à la fois », comme il l’a expliqué au cours du débat ayant suivi la projection. Et c’est pour cette raison qu’il a décidé d’en faire en suivant des cours académiques à l’EDAC. Un premier film qui vient rompre totalement avec le cinéma tunisien digéré et mal digéré, à plusieurs reprises ! Pourquoi pas des films dans ce genre-là ? Il nous faudra et aujourd’hui avec la nouvelle génération de jeunes réalisateurs, faire des films et rien que des films. Mejdi Smiri, en écrivant et en réalisant son film n’a point voulu nous renvoyer à la bande de mafieux qui avait dirigé la Tunisie durant vingt trois ans. Pour certaines gens, « Fausse note » n’a rien d’une œuvre tunisienne. A chacun son appréciation et sa manière de voir et de critiquer un film.

B.L.
Farès Belhassan, Majdi SmiriNejla Ben AbdallahFarès Belhassan, Majdi Smiri, Nejla Ben Abdallah
Brad Pitt parle enfin de son mariage avec Angelina Jolie

Brad Pitt parle enfin de son mariage avec Angelina Jolie

D'ordinaire très discret quant à sa vie privée, Brad Pitt s'est pour la première... Lire la suite

L'acteur tunisien Abdelmajid Lakhal n'est plus

L'acteur tunisien Abdelmajid Lakhal n'est plus

L'acteur et homme de théâtre Abdelmajid Lakhal est décédé ce samedi 27 septembre à... Lire la suite

photo soireephoto soireeNicolat Brochet, Anna maquillée par MAC et Massimo GargiaLilia, Samira Magroun et Rim ElbanaAlaeddine et Meriemphoto soireephoto soireephoto soireephoto soireephoto soireephoto soireephoto soiree
Jetset Mag
Soirées
Sorties
Culture
Potins et news
Jetset Guide