FermerLoadingEnvoyer cet article à un ami
Votre message a bien été transmis.
Jetset Magazine vous remercie de votre fidélité.
Problème lors de l'envoi
Nous nous excusons, réessayez plus tard.

Concert de la chanteuse libanaise Jahida Wehbe au festival international de Hammamet

Arts et culture | Publié le 24.07.2018

Le public rassasié en redemandait.

En cette soirée du 22 juillet, la chanteuse libanaise Jahida Wehbe avait rendez-vous avec un public assez nombreux et mélomane au théâtre de plein air du festival international de Hammamet dans sa 54è édition.

Une soirée exceptionnelle où elle était accompagnée par la Troupe nationale de musique qui comptait trois solistes libanais : un pianiste, un joueur de Bouzouki et un percussionniste. La « Kahena » du théâtre, la poétesse de la voix et la grande diva de l’Orient, comme surnommée par la presse arabe et occidentale, retrouvait ce soir-là le public tunisien après un spectacle donné deux mois auparavant au Théâtre municipal de Tunis où elle a conquis l’assistance. Le public du festival d’Hammamet était acquis grâce à la générosité de cette artiste pourvue d’une voix puissante et belle où elle respecte le chant avec des improvisations en prime sans pour autant ne pas chanter quelques chansons d’Edith Piaf en français et traduites fidèlement et fortement en dialectal libanais.

« La vie en rose » et « L’hymne à l’amour » en disent quelque chose. Jahida Wehbe chante l’amour, la terre, l’homme et les valeurs du droit et de la beauté. Ses œuvres sont des poèmes anciens et nouveaux allant d’Al Hallej, à Mahmoud Darwiche, à Aboul Kacem Chebbi. Elle a gratifié le public avec une nouvelle composition du poème : « Iradatou al hayet » de Chebbi composé auparavant par Halim Erroumi et Riadh Sombati. Cette chanteuse persiste et signe dans le chant que seuls les mélomanes apprécient. Oum Kalthoum et Asmahane n’y sont pas en reste. Mais il n’en demeure pas moins que Jahida Wahbe choisit des œuvres dansantes invitant le public à taper des mains et à reprendre en chœur quelques couplets de chansons.

« Taht el yasmina fil lil » de Hédi Jouini était un autre cadeau de cette diva. Un concert convivial d’autant plus que la scène du théâtre de plein air de Hammamet le permettait étant très proche du public. Ce dernier était rassasié et en redemandait.


B.L.

photo soireephoto soireephoto soireephoto soireephoto soireeErich Alauzen et Frederique TabkaFakhta Hachicha, Anis Gharbi et Neila Azouz Ahmed Landolsi et son epouseOlfa Ben Romdhane et Raouf Ben Amorphoto soireeShekra RamehMariem Ben Hassine, Fathi El Haddaoui et Sihem Belkhouja
Jetset Mag
Party pics
Où sortir
Agenda Culturel
Beauté et mode
People
The Place To Be
City guide
Auto