FermerLoadingEnvoyer cet article à un ami
Votre message a bien été transmis.
Jetset Magazine vous remercie de votre fidélité.
Problème lors de l'envoi
Nous nous excusons, réessayez plus tard.

Conférence de presse à l’Agora du festival international du film de Gabès

Evénements | Publié le 13.04.2018

Un pont entre le Nord et le Sud

C’est à l’Espace Agora, à la Marsa qu’a eu lieu aujourd’hui 12 avril 2018 la conférence de presse de présentation de la troisième édition du festival du film de Gabès, ou plus précisément du Gabès Film Festival qui aura lieu du 20 au 26 avril 2018.

Ce dernier est ainsi et nouvellement renommé après avoir été celui du film arabe dans ses deux précédentes éditions. L’actrice Hend Sabri est la présidente d’honneur de ce festival. L’équipe du festival a présenté succinctement le programme de ce nouveau rendez-vous cinématographique international et répondu aux questions des représentants de différents médias. Mahmoud Jemni, président du festival a indiqué que ce dernier est une passerelle qui participe au rapprochement entre les pays du Nord, du Sud et ceux de la Méditerranée. Quant à Fatma Chérif, directrice de la sélection et de la programmation des films, elle a tout d’abord, insisté à dire que ce festival vise à revivifier la culture cinématographique dans la ville de Gabès qui ne compte réellement aucune salle de cinéma, mais qui dispose d’autres espaces de projection qui accueilleront le festival.

Il s’agit du complexe culturel, du centre culturel universitaire et du nouvel espace de l’Agora crée par Mohamed Ali Okbi, directeur et fondateur de l’Agora de la Marsa, « la maison mère. » Et « C’est un espace culturel de proximité, un lieu convivial et un espace de vie » a fait savoir Daly Okbi à propos de l’Agora de Gabès. De son côté, Sami Tlili, de l’équipe de la sélection et de la programmation des films, il a indiqué que la présence tunisienne au festival sera avec six films, avec deux longs-métrages de fiction, un court-métrage de fiction, un court documentaire et un film d’école. Le film d’ouverture sera le film iranien : « Looking for Oum Kulthum » de Shirin Neshat et Shoja Azari.

Les raisons du choix de ce film coproduit avec l’Allemagne et l’Autriche réside dans le fait que « chacun de nous a une histoire avec la diva égyptienne Oum Kalthoum » a fait savoir Fatma Chérif. Le Gabès film festival sera marqué par des hommages à des réalisateurs disparus : le syrien Omar Amiralay, et le tunisien Taieb Louhichi, ainsi qu’au directeur photo Ali Ben Abdallah qui a signé la photo du long-métrage « Benzine » de Sarra Labidi, retenu en compétition à ce festival. Quant au trophée du festival, il porte le nom de son créateur et concepteur le taggueur tunisien El Seed. Il s’agira des trophées en or, en argent et en bronze.

Et à la question de « Jetset Magazine » relative à la non attribution d’un thème différent à chaque édition ou permanent à ce festival, son président Mahmoud Jemni, nous a répondu que ce choix étoufferait et tuerait cette manifestation. Il a rappelé que d’autres expériences ont été entreprises par d’autres festivals, comme celui de Djerba du film mythologique et historique de Djerba et qui n’ont pas fait long feu.

B.L.

photo soireephoto soireephoto soireephoto soireephoto soireephoto soireephoto soireephoto soireephoto soireephoto soireephoto soireephoto soiree
Jetset Mag
Party pics
Où sortir
Agenda Culturel
Beauté et mode
People
The Place To Be
City guide
Auto