Inscrivez-vous et recevez régulièrment la Jetset newsletter : Inscrivez-vous
FermerLoadingEnvoyer cet article à un ami
Votre message a bien été transmis.
Jetset Magazine vous remercie de votre fidélité.
Problème lors de l'envoi
Nous nous excusons, réessayez plus tard.

Excuse-moi, désolé, pardon…. !

Méli Melo de pensées | Publié le 09.02.2010

Excuse-moi, désolé, pardon…. !

J’aimerais vraiment savoir qui a inventé les excuses, qui les a rendues aussi puissantes que les actes qu’elles ont suscités, pourquoi les personnes ont cette sale manie de faire du tort pour après venir aisément tout effacer d’un simple mot d’excuse… ?
On fait tous des erreurs, me direz-vous, moi la première, mais si on nous parle si souvent du libre arbitre, de notre capacité à réfléchir, de connaître le bien et le mal, de tout simplement être conscient de ce qu’on fait, qu’est-ce qui nous amène à un certain moment à perdre tout ça de vue ? A l’oublier pour en arriver à faire des gaffes monumentales nous obligeant par la suite à devenir carpette devant ceux qui ne nous ont rien fait et que nous avons si grossièrement blessés…

Ce ne sont pas plus les excuses qui m’énervent mais plutôt l’exigence de ceux qui les font, le fait de devoir les accepter de force pour la simple raison qu’ils aient reconnu avoir mal agi.

Il y a deux sortes de demandes d’excuse, les naturelles et les salvatrices :
Les naturelles sont celles qui ne comptent pas ou presque, comme quand quelqu’un vous marche sur les pieds, vous coupe la route, se trompe de numéro de téléphone… enfin, celles où le hasard y est pour beaucoup !
Celles-là sont acceptables et le pardon s’accorde naturellement sans même y réfléchir puisque leur portée n’est pas si grave, ça irrite certes mais ça ne vexe pas, sauf si on est vraiment d’une susceptibilité exagérée.
Elles passent et s’effacent rapidement, elles font même plaisir puisque ça montre que vous êtes en face d’une personne un tant soit peu élevée, connaissant les B.A.-Ba du savoir-vivre.

Mais les salvatrices sont les pires, celles qui viennent après coup, je dirais même après un sale coup, un mot blessant, une attitude désagréable, méchante ou pire encore, malveillante, dites généralement sur le coup d’une colère ou suite à une effronterie subie antérieurement…

Je pense qu’on est tous d’accord pour dire que ce n’est pas facile des deux côtés, l’un se sent mal et veut à tout prix réparer cette fâcheuse situation et arriver enfin à soulager sa conscience, l’autre bascule entre le doute, la déception, la colère avec un soupçon de sentiment de vengeance, et voilà… le conflit est né sans aucune raison valable, une faute, une gaffe, une inadvertance…
Mais cela n’empêche pas le fait que ce soit arrivé, alors comment agir dans ces situations ?

Il n’y a pas plus facile que de demander pardon, il faut juste avoir l’air d’un chien battu, avancer des arguments assez convaincants en mettant ça sur le compte de multitudes de choses, comme les malentendus, la colère ou même une folie passagère, c’est un jeu d’enfant et ça peut passer… mais quand c’est récurrent, ça devient pénible et par conséquent impardonnable…

Le monde est fait de conflits, que nous, êtres humains, avons fabriqués de toutes pièces, on est entourés de bêtises que nous ne comprenons pas et sur lesquelles nous n’avons aucun ascendant, et constatant cela, j’ai envie de vous dire : Pardonnez, excusez, accordez le bénéfice du doute et avancez, il y a juste un mais, faites-le à condition que la personne comprenne pourquoi vous l’avez fait et que vous n’êtes pas prêt à subir une autre de ses sautes d’humeur, car le respect, ça se mérite et la confiance encore plus !
Je vous l’accorde, nous ne sommes pas des robots mais nous ne sommes pas non plus tous des écervelés quand même. Prendre le temps de faire travailler ses méninges avant de sortir n’importe quoi de sa bouche est un exercice à la portée de tous, se calmer et éviter les phrases toutes faites en employant les plus irritants des mots « toujours, chaque fois, jamais… ». Si vous reprochez quelque chose à une personne, parlez-en calmement sans pour autant généraliser, un conflit à la fois suffit amplement, autrement vous ne raterez pas les prises de tête où tout s’enflamme pour qu’après vous soyez obligé de vous présenter les bras ballants demandant qu’on vous pardonne pour tout ce que vous avez pu régurgiter comme offenses.

Ce qui est sûr, c’est qu’il y a un travail à faire sur nous-mêmes, fautifs ou lésés, mais il y a un secret de polichinelle qui fera du bien à tout le monde, savoir garder son calme est incontestablement la meilleure des solutions… !

Père Caffarel a dit : « Pardonner, c'est déchirer la page sur laquelle on inscrivait avec malice où rage le compte débiteur de son prochain. »

A méditer…

N. AZOUZ
Lady Gaga nue sous son top en dentelle !

Lady Gaga nue sous son top en dentelle !

De sortie dans une boîte de Londres, Lady Gaga avait misé sur un look... Lire la suite

Kyle Eastwood marié à Cynthia : Les détails de la noce du fils de Clint

Kyle Eastwood marié à Cynthia : Les détails de la noce du fils de Clint

Il y a un peu plus d'un an, Alison Eastwood, fille de Clint et... Lire la suite

photo soireephoto soireephoto soireeMiss Tunisie 2013 HEBA TALMOUDIphoto soireephoto soireephoto soireephoto soireephoto soireephoto soireephoto soireephoto soiree
Jetset Mag
Soirées
Sorties
Culture
Potins et news
Jetset Guide