FermerLoadingEnvoyer cet article à un ami
Votre message a bien été transmis.
Jetset Magazine vous remercie de votre fidélité.
Problème lors de l'envoi
Nous nous excusons, réessayez plus tard.

« Manarat », le festival du cinéma méditerranéen de Tunisie annonce son programme

Evénements | Publié le 04.07.2018

Avec dix films en compétition, des hommages, des rencontres professionnelles, un Master Class et surtout « Les toiles de mer », les projections cinématographiques sur les plages de Tunisie, la première édition de « Manarat », le festival compétitif dédié au cinéma méditerranéen aura lieu du 9 au 15 juillet 2018.




Et c’est au cours d’ne conférence de presse tenue le 3 juillet au siège de la BIAT l’un des partenaires de cette manifestation que les détails de ce festival institutionnel, professionnel et public ont été révélés aux représentants des médias. Chiraz Laatiri, directrice du CNCI, a expliqué que l’organisation de ce festival émane particulièrement de l’affluence importante du public vers les salles durant les JCC. Ce rendez-vous verra la participation de vingt deux responsables de CNC méditerranéens autour d’ateliers professionnels destinés aux jeunes producteurs. Elle a révélé et pour la première fois que la billetterie nationale sera lancée à l’occasion du festival « Manarat. »

De son côté, Sophie Renaud, directrice de l’IFT, un autre partenaire du festival, a indiqué pour sa part qu’outre la thématique de la Méditerranée, cette manifestation permettra à Tunis de devenir une plateforme pour des rencontres autour de questions diverses et pour faire valoir la vitalité du cinéma tunisien. Le CNC, a-t-elle ajouté, a crée un fonds de production bilatérale avec la région méditerranéenne dont la Tunisie en fait partie. De son côté, Dorra Bouchoucha, directrice artistique du festival « Manarat » a révélé tout d’abord, que l’idée première de ce festival est de son Excellence Olivier Poivre d’Arvor, ambassadeur de France en Tunisie.

Elle a ajouté que « Manarat » sera un trait d’union entre le Nord et le Sud de la Méditerranée. « Le public tunisien est avide d’images, a-t-elle insisté à dire, si bien qu’il y aura des projections gratuites sur les plages. » Elle a indiqué également que le festival n’a pas voulu courir sur les films inédits. Et c’est la qualité qui prime et qui se rattache à la ligne éditoriale d’une telle manifestation. Pour sa part, Khansa Bouassida, directrice de la communication institutionnelle à la BIAT a dit que le concept des projections gratuites sur les plages qui a séduit la BIAT qui se positionne comme un partenaire et un mécène pour la culture afin d’encourager et de financer le cinéma tunisien.

Quant à l’ambassadeur de France en Tunisie, Monsieur Olivier Poivre d’Arvor, il a insisté à dire que la Tunisie est en train de créer le troisième festival de cinéma en Méditerranée après ceux de Cannes et de Venise. D’un autre côté, il a salué le lancement de la Cité de la Culture à Tunis où le public afflue durant les manifestations cinématographiques.


Le festival « Manarat » attribuera seulement deux prix : ceux du meilleur film et de la meilleure interprétation, vu que le nombre des films en compétition ne dépassent pas les dix films.


B.L.

Films en compétition :
« Les bienheureux » de Sofia Djama (Algérie)
« Men don’t cry » d’Alan Drljevic (Bosnie-Herzégovine)
« Withered Green » (Akhdhar yabis ) de Mohammed Hammad (Egypte)
“Eté 93” de Carla Simon (Espagne)
« La Villa » de Robert Guediguian (France)
« A Ciambra » de Jonas Carpignano (Italie)
« Razzia » de Nabil Ayouch (Maroc)
« Ghost hunting » de Raed Andoni (Palestine)
« Vent du Nord » de Walid Mattar (Tunisie)
« More » de Onur Saylak (Turquie)

photo soireeEllen van Vloten DisseveltMme Ellen Van Vloten Dissevelt, Mme Teresa Paraskevi Angelatou et Mme Adam Ritaphoto soireephoto soireephoto soireephoto soireephoto soireephoto soireephoto soireephoto soireephoto soiree
Jetset Mag
Party pics
Où sortir
Agenda Culturel
Beauté et mode
People
The Place To Be
City guide
Auto