Exposition « SPECTROLUM, le retour » de Malek Saadallah à l’Espace Aire Libre » d’El Teatro

Un travail et une expression en toute liberté

Exposition « SPECTROLUM, le retour » de Malek Saadallah à l’Espace Aire Libre » d’El Teatro

Voir les photos
16 photo(s)

Un travail et une expression en toute liberté

C’est une exposition à l’acrylique sur toile et sur papier et aux atmosphères fantastiques et d’horreur que signe l’artiste plasticien tunisien Malek Saadallah sous le titre de : « SPECTROLUM, le retour » qui se tient actuellement et jusqu’au 8 avril 2019 à l’Espace d’arts plastiques Aire Libre d’El Teatro.

« C’est du big-job, qui confirme et assoit stylistiquement son franc talent…» écrit Mahmoud Chalbi (MACH), animateur de l’Espace Aire Libre, dans sa présentation de l’artiste. « Un dessin automatique, poursuit-il, des compositions contrôlées qui respirent… » Choqué le visiteur ? Enfin presque, mais plutôt admiratif d’un travail en toute liberté et d’une expression qui dit beaucoup sur les aberrations dans une société de plus en plus hypocrite et méchante.



Sont-ce là des représentations effrayantes de faits menaçants ? Les personnages et les bêtes que peint Malek Saadallah sont-ils des spectres de la mort ? La couleur noir, en plus du blanc, sont quasi-majoritaires. Quelques taches ou points sous d‘autres couleurs sont à peine visibles. Les atmosphères lugubres et tristes sont mises en évidence. S’agit-il enfin du retour d’un spectre qui voudrait prendre sa revanche sur les humains ?



Les mouvements sont multiples dans cette exposition de l’étrangeté, de l’expression de la peur et du marasme dans lequel se trouve le pays. Une expression par SPECTROLUMS interposés de situations peu enviables qu’il traverse depuis des années sans aboutir à aucune solution de salut.
Une exposition qu’il ne faut point rater de voir.





B.L.