Exposition Sud-Nord de Lisa Seror à l'Espace d'Art Sadika

Le déchirement n'arrêtera pas la vie

Exposition Sud-Nord de Lisa Seror à l'Espace d'Art Sadika

Voir les photos
13 photo(s)

Le déchirement n'arrêtera pas la vie
C'est une exposition personnelle de l'artiste plasticienne d'origine tunisienne Lisa Seror qu'accueille depuis le 20 juin et jusqu'au 20 juillet 2019 la galerie Alain Nadeau à l'Espace d'Art Sadika, à Gammarth.


Cette exposition marque le retour en Tunisie de Lisa Seror, quinze ans après son exposition en solo à la Maison des Arts de Tunis, en 2004. Et dans l'exposition d'aujourd'hui, elle raconte son déchirement constant entre le Sud et le Nord depuis plusieurs décennies, sans pour autant ne pas chanter l'espoir. Son départ à contre-coeur de Tunis, sa ville natale, vers la capitale française pour y vivre définitivement, ne l'empêchera pas de garder le contact moral et physique avec ses origines.

L'exposition marque un passage de l'artiste vers la peinture abstraite à l'acrylique sur papier et papier de soie et parfois même avec des pigments, du charbon, de la chaume et de la colle. Son travail ne revient pas uniquement sur sa vie personnelle marquée par l'exil entre espoir, désespoir et blessures, mais touche également aux drames humains que vit le monde aujourd'hui. Drames qui se passent en mer Méditerranée sur des embarcations de fortune plutôt mortelles avec des candidats pour des fuites vers le meilleur et qui s'avèrent celles menant vers un cruel abîme.

Lisa Seror nous raconte des traversées entre le Sud et le Nord dans un monde marqué par les guerres parfois fratricides. Mais elle saisit le goût de la vie dans une esthétique recherchée de la matière. D'un autre côté, elle revient à ses premières amours, sa vie tunisoise d'antan au coeur de la cité capitale. Et c'est sous l'intitulé de: "Les sucrés" qu'elle peint une dizaine d'oeuvres pour raconter les souvenirs de rites et de fêtes, de scènes traditionnelles qui restent ainsi gravés dans sa mémoire. Le volet d'une vie révolue qui se recompose au présent.


L'exposition vient évoquer ainsi un passé, un présent et un avenir entre un passage du Sud vers le Nord, entre l'exil, les souvenirs, les réalités d'aujourd'hui, le retour et les retrouvailles.


B.L.