Vernissage à l\'Institut italien de la culture de l\'exposition: " L\'Italie vue à travers des yeux tunisiens"

Un reportage amical et vivant

Vernissage à l'Institut italien de la culture de l'exposition: " L'Italie vue à travers des yeux tunisiens"

Voir les photos
9 photo(s)

Un reportage amical et vivant

C'est le 18 juin qu'a eu lieu au salon de l'Institut culturel italien l'inauguration de l'exposition photographique: "L'Italie vue à travers des yeux tunisiens." Une exposition organisée par ledit institut, l'Association Club Photo de Tunis et l'Association pour la valorisation de l'héritage culturel. Cette exposition sera visible jusqu'au 30 juin.




Les oeuvres accrochées sur les cimaises du salon sont une sélection de photos en noir et blanc et en couleurs prises par 13 photographes tunisiens qui ont effectué un voyage en Italie du 18 au 21 mars 2019, outre celles de leur collègue italien qui les a pris en photos. Leur téléobjectif a éternisé des scènes, des lieux de l'histoire et des moments vécus durant leurs étapes à Rome, à Viterbe et à Florence. Des jumelages ont été d'ailleurs réalisés avec des clubs photographiques de ces villes. Les photos sont mises en vente et 20% de leur prix de vente seront versés au profit de l'Association SOS Village Tunisie.



Les thèmes des photos diffèrent et se retrouvent parfois, d'autant plus qu'il s'agit ici d'un récit de voyage. L'émotion et l'admiration se lisent sur chacune des photos. Et dans la présentation de cette exposition, on lit, en substance que "le langage photographique peut être au service de la culture, en favorisant les liens entre les passionnés de pays différents." Ainsi, Mohamed Sahbi Yahyaoui éternise dans l'une de ses photos un baiser sur les toits de Rome. Mohamed Ben Mahjoub prend en photo une marche vers la lumière. Rahma Laaroussi nous présente la "Place de la très sainte annonciation" de la ville de Florence à la grande harmonie stylistique rappelant de la renaissance artistique italienne.




Noomen Daoud insiste à dire qu'il ne s'agit pas de lui et de son chien. Quant à Camélia Chagour, elle nous offre à voir un clair obscur. Dhia Bali regarde à travers les débris. Mehdi Hadrouchi fixe un mur pas comme les autres, alors que Dhamen Hammami fixe de son côté une belle jeune fille. Sofiane Reguigui ne lâche pas les bavardages. Khalil Atallah met en valeur le portail de Sainte Suzanne. Quant à Sonia Kaabachi, elle nous présente le pont de Rome. Et nous voyons Houssem Khammassi et Imène Ben Moussa à Florence.


Une belle exposition en souvenir d'un voyage en Italie vu par un groupe de photographes tunisiens, eux-mêmes passionnés de voyage et d'une belle chasse d'images insolites.



B.L.