FESPACO : Le film rwandais "La miséricorde de la jungle" remporte l’Etalon d'or et la Tunisie gagne 4 prix !

Le film rwandais "The Mercy of the jungle" (La miséricorde de la jungle), de Joël Karekezi, a remporté l'Etalon d'Or de Yennenga du 26e Fespaco.


FESPACO : Le film rwandais "La miséricorde de la jungle" remporte l’Etalon d'or et la Tunisie gagne 4 prix !

Le film rwandais "The Mercy of the jungle" (La miséricorde de la jungle), de Joël Karekezi, a remporté l'Etalon d'Or de Yennenga du 26e Fespaco.

Le film suit la dérive de deux soldats rwandais perdus dans la jungle lors de la deuxième guerre du Congo en 1998. Plus qu'un film de guerre, il s'agit d'une réflexion sur l'absurdité de ce conflit terriblement meurtrier, comme de toutes les guerres, magnifiée par des images superbes de la jungle du Kivu.

La Tunisie aussi s’est faite remarquer lors de cette édition en remportant 4 prix pour 4 films différents :

Le film Fatwa de Mahmoud Ben Mahmoud a gagné l'étalon de Bronze pour la catégorie fiction long métrage.

le film REGARDE-MOI » (LOOK AT ME) de Nejib BELKADHI a gagné le trophée du 1er meilleur scénario pour la catégorie fiction long-métrage.

«BLACK MAMBA », d'Amel GUELLATY a remporté le Poulain d’or pour la catégorie fiction court métrage.
« BRISKA », de Nadia RAIS a gagné le 1er prix pour la catégorie films d’animation.

Découvrez la totalité du palmarès du 26ème FESPACO :

Etalon d'or de Yennenga : "The Mercy of the jungle" (La miséricorde de la jungle), de Joël Karekezi (Rwanda)
Etalon d'argent : "Karma", de Khaled Youssef (Egypte)
Etalon de bronze : "Fatwa", de Ben Mohmound (Tunisie)
Prix d'interprétation masculine : Marc Zinga, pour "The Mercy of the jungle" (Rwanda)
Prix d'interprétation féminine : Samantha Mugotsia, pour "Rafiki" (Kenya)
Scénario : "Regarde moi", de Nejib Belkadhi (Tunisie)
Image : "Mabata Bata", de Joan Luis Sol de Carvalho (Mozambique)
Son : "Karma", de Khaled Youssef (Egypte)
Musique : "Sew the Winter to My Skin", de Jahmil X.t. Qubeka, Afrique du Sud
Décor : "Desrances", de Apolline Traore (Burkina Faso)
Montage : "Mabata Bata", de Joan Luis Sol de Carvalho (Mozambique)
Prix Oumarou Ganda du meilleur premier film : "Jusqu'à la fin des temps", de Yasmine Chouikh (Algérie)
Poulain d'or Court-métrage fiction : "Black Mamba", de Amel Guellaty (Tunisie)
Etalon d'or Documentaire long métrage : "Le loup d'or de Balolé", de Aïcha Boro Leterrier (Burkina Faso)
Poulain d'or Documentaire court métrage : "Against all odds" (Contre toute attente) de Charity Resian Nampaso et Andréa Iannetta (Kenya/Italie)
Série TV : "Little stories, big reality" (Petites histoires, grandes vérités), de Ambrose B. Cooke (Ghana)
Animation : "Briska" de Nadia Raïs (Tunisie)