Exposition de Mhamed et Ahmed Ressaisi à la galerie Hédi Turki à Sidi Bou Saïd

C’est une grande exposition de peintures et de dessins des artistes plasticiens tunisiens Mhamed et Ahmed Ressaisi

Exposition de Mhamed et Ahmed Ressaisi à la galerie Hédi Turki à Sidi Bou Saïd

Voir les photos
35 photo(s)

La Tunisie d’antan ressuscitée

C’est une grande exposition de peintures et de dessins des artistes plasticiens tunisiens Mhamed et Ahmed Ressaisi où ils évoquent particulièrement le Tunis et la Tunisie d’antan qu’accueille jusqu’au 4 août 2019 la galerie Hédi Turki, à Sidi Bou Saïd.



Le père Mhamed et le fils Ahmed Ressaisi qui a suivi les pas de son géniteur dans un style figuratif qui pencherait plus vers le naïf chez Mhamed, proposent aux visiteurs de cette exposition une immersion immédiate dans le passé de Tunis, de sa banlieue nord et sud avec Sidi Bou Saïd côté mer et côté village, mais aussi le port de Mahdia, Guellala, à Djerba, le Kef et le célèbre mausolée de Sidi Bou Makhlouf, Bizerte et son vieux port la nuit.



Et si la ballade remonte vers des dizaines d’années auparavant pour retrouver des lieux qui n’existent plus aujourd’hui, comme l’ancien canal de la Goulette, les baraques de Sidi Bou Saïd et le centre du village d’en haut, c’est une découverte pour les générations d’aujourd’hui d’un passé révolu. Et nous avons rencontré un jeune couple de visiteurs qui découvraient d’ailleurs et pour la première fois le canal de la Goulette devenu une voie de passage.

Mais du côté de la Médina de Tunis, c’est un flash-back merveilleux sur le cortège de « Hallalou » (La fête de la circoncision), le « Guerbegi » (Le porteur d’eau), le « Hlaibi » (Le vendeur de lait en vrac), le « Hajjem » (Le coiffeur traditionnel), le notaire, l’ancienne place Bab Souika, le « Mallekh » (Le cordonnier.) Des rites et des métiers qui ont disparu aujourd’hui.

Mhamed Ressaisi les porte en lui, nous en parle avec beaucoup de nostalgie comme les personnages de Sidi Bou Saïd, pour y revenir, personnages qu’il a côtoyé et qui ont bercé son enfance et sa jeunesse. Une exposition qu’il faut visiter absolument.



B.L.