L’Institut culturel italien fête le centenaire de la naissance de Federico Fellini : Le réalisateur de rêves

C’est une manière originale qu’a choisi l’Institut culturel italien le 20 janvier dans ses salons pour fêter le centenaire de la naissance du



L’Institut culturel italien fête le centenaire de la naissance de Federico Fellini : Le réalisateur de rêves

Voir les photos
11 photo(s)

C’est une manière originale qu’a choisi l’Institut culturel italien le 20 janvier dans ses salons pour fêter le centenaire de la naissance du grand réalisateur italien Federico Fellini né en 1920. Il était mort en 1993.

En plus d’une exposition intitulée : « Fellini, réalisateur de rêves » et représentant quelques copies de textes et dessins de son livre : « Livre de mes rêves », l’Institut italien de la culture a invité les cinéastes tunisiens Hichem Ben Ammar, également directeur artistique de la Cinémathèque Tunisienne et Mourad Ben Cheikh, également enseignant universitaire pour évoquer la vie, le parcours et la carrière de Fellini.

Le subjectif venait l’emporter dans cette évocation, dans la mesure où les deux intervenants adorent Fellini. Pour Hichem Ben Ammar, Fellini est un monument du cinéma, un label de l’Italie avec des films comme : « Roma », « La Dolce Vita », « Amarcord. » Il a pu exprimer ses rêves et ses fantasmes dans plusieurs de ses opus après avoir vécu sous la dictature de Mussolini. Il a pu par ailleurs imposer à la RAI de ne pas entrecouper de publicité son film : « Ginger et Fred » lors de son passage à la Télévision Italienne.

Ses films comme : « Satyricon », « Casanova » et « La cité des femmes » ont été censurés en Italie. L’interlocuteur a ajouté que « les cinéastes visionnaires n’ont plus de place aujourd’hui et nous en souffrons. » Fellini a inspiré Férid Boughedir dans « Asfour Stah » (L’enfant des terrasses) et « Fi biled Ettararani. » Julietta Massina, qui était présidente du jury du festival de Giffoni était venu féliciter notre réalisateur après avoir vu « Asfour Stah » et pour lui dire qu’il a un regard fellinien. Jouer meilleurs jeux friv ce site juegos friv jeux en ligne.

Pour Mourad Ben Cheikh, Fellini nous permet de nous libérer en voyageant avec ses films. Ces derniers font de nous des poètes. De plus, son cinéma ne plait pas aux concepteurs de films aux USA, car il sort des sentiers battus de la création restée classique chez eux. Et la plus grande leçon de Fellini, c’est de continuer à dire qu’il y’a un autre monde et d’échapper à notre compréhension habituelle. Il nous donne toujours le pouls de quelque chose.

B.L.