2è édition du festival « My first documentary film festival »

2è édition du festival « My first documentary film festival »

Premiers pas, nouveaux talents

C’est un nouveau venu dans la sphère des festivals de cinéma en Tunisie qui en est déjà à sa seconde édition. Il s’agit du festival : « My first documentary film festival » (Mon premier film documentaire) qui aura lieu du 25 au 28 décembre à la maison de la culture Ibn Khaldoun, à Tunis.

Cet événement cinématographique est organisé par l’Association tunisienne du cinéma documentaire. Il vise et selon son règlement intérieur « à promouvoir la diffusion des films documentaires en Tunisie et la promotion des échanges entre les professionnels, les créateurs et les publics dans un esprit d’ouverture aux diversités anthropologiques, culturelles et sociales. » Ce festival « permet au cinéma documentaire, en tant que forme d’interrogatoire sur le monde, l’homme et l’art, de participer à des débats sur les idées les connaissances, les représentations et l’imagination. »

Cette manifestation annuelle « porte, d’autre part, des valeurs humanistes fondées sur l’ouverture aux autres cultures, à la liberté de création et au partage. » 32 films documentaires y seront projetés en deux séances, à 15 heures et à 17 heures, durant les quatre jours de son déroulement. Ce festival se déplacera également à Djerba, à Douz, à Médenine et à Tataouine. Une fenêtre ouverte sur le monde et une belle occasion de découverte des premiers films de cinéastes documentaristes.

Voici, d’ailleurs, le programme du festival :

25 décembre à 15 heures :

« Moving Target » d’Erwann Creach/France/2019/27’
« Manolo Montesco y carmela capuleto » de Maria Jàimez/Espagne/29’
« Dima Punk » de Dominique Caubet/Maroc-France/2019/52’

Séance de 17 heures :
« Le petit papa » de Mortadha Ghannouchi/Tunisie/2019/18’
« Insectopedia » de Fontaine Antoine/Belgique/2018/23’
« Ecoutons-les »/Tunisie/2018/25’
« Jalas » d’Olga Arias Muniz/Espagne/2019/29’
« Domba « La goutte d’or » de Bakary Coulibaly/France/2019/52’

26 décembre à 15 heures :

« Golondrina tras la alambrada » de Santiago Aldunate/Chili/2019/30’
« Makum » d’Emilio Marti Lopez/Espagne/2019/30’
« S’hab Lazup » de MarzukMadani/France/2018/47’

Séance de 17 heures :
« Famara » de Yoro Mbaye »/France/2019/12’
« Mars, Oman » de Vanessa Del Campo/Belgique/2019/20’
« Le vieil homme et la montagne » de Mohamed Rida Gueznai/Maroc/2019/22’
« Là-haut ! » de Chloé Mazoyer/France/ 2019/35’
« Le panier » de Cilia Martin/Grèce/France/2019/52’

27 décembre à 15 heures :

« Avant d’oublier Héliopolis » de Valentin Noujaïm/France/2019/22’
« Un frère, deux terres » de Georgette Al Rahi/France/2019/33’
« Si ton cœur est bon, tu apprendras vite » d’Estelle Duriez/Burkina Faso/France/2019/55’
Séance de 17 heures :
« Casa covenienti » de Kazazian Balestas/France/2019/13’
« Al’accueil de Augustin Sourzac » de Smaoui Taoufik/Maroc/2019/30’
« Leaving Syria Long live the youth » de Yara Atz/Suisse/2018/33’
« Teghadez Agadez » de Morgane Wirtz/Belgique/2019/52’

28 décembre à 15 heures :

« Boca de fogo » de Luciano Perez Fernandez/Brésil/2017/9’
« Oud » de Mourad Haimer/Algérie/2019/15’
« Shadow boxing » de Talia Lombroso/Algérie-France/2019/27’
« Les vaches n’auront plus de nom » d’Hubert Charuel/France/2019/51’
Séance de 17 heures :
« Au revoir Bilel » de Phane Montet/France/2019/9’
« Nadie quiere ser ese ultimo » d’Azul Selser/Argentine /2019/12’
« Fandango urbano » de Pierre Vergnes/Mexique-France/2019/23’
« Vostok N°20 » d’Elizabeth Silveiro/France/2018/49’
« Hondar 2050 » de Cesare Maglioni/Espagne/2018/46’

B.L.