Conférence de presse de « Jazz à Carthage »

C’est à l’auditorium de l’Institut français de Tunis (IFT) que Mourad Mathari, fondateur et directeur du festival « Jazz à Carthage » a pr


Conférence de presse de « Jazz à Carthage »

Une édition à portée de tous

C’est à l’auditorium de l’Institut français de Tunis (IFT) que Mourad Mathari, fondateur et directeur du festival « Jazz à Carthage » a présenté aujourd’hui 14 mars le programme, les objectifs et les nouveautés de ce festival qui aura lieu du 4 au 14 avril 2019, au cours d’une conférence de presse.

Cet événement incontournable, dans son épisode 14, est placé sous le signe de l’innovation et de la diversité. Il se détache cette année des côtes de Carthage, voire de Gammarth, sans pourtant la quitter, pour atterrir premièrement à la salle Alhambra Zephir à la Marsa. Et dans cette cité balnéaire, il y’aura du « Street Jazz » sur le boulevard-promenade avec des spectacles gratuits. Le Jazz est toujours une musique populaire, comme à sa naissance. « Jazz à Carthage » organisera également ses concerts à l’Acropolium de Carthage, l’ancienne Cathédrale Saint-Louis dédiée aujourd’hui aux spectacles musicaux et autres, mais de haute tenue.

La fête du Jazz fera aussi une halte au Palais Ennejma Ezzahra, à Sidi Bou Saïd, abritant le Centre des musiques arabes et méditerranéennes. Un lieu-culte de la musique tunisienne et de son histoire. Cela réjouira à coup sûr tous les riverains de ces banlieues et amoureux du Jazz et de ses musiques connexes.
« Jazz à Carthage » se retrouvera enfin à Tunis, à l’Institut français de Tunisie (IFT.) Et personne ne dira plus que « Jazz à Carthage » est un produit musical inaccessible parfois pour les non motorisés et le public potentiel de Tunis-ville.

22 concerts auront lieu avec la participation de 30 artistes, soit : 17 artistes étrangers et 13 Tunisiens. Ce nouvel épisode de « Jazz à Carthage » sera assurément inoubliable pour tous ses publics friands de ce genre musical qui a fortement évolué à travers les années.


B.L.