Conférence de presse des JCC : Des nouveautés pour la grande fête du cinéma

C’est devant un nombre impressionnant de représentants des médias, tous supports confondus, que le Comité Directeur de la 30è édition des Journ


Conférence de presse des JCC : Des nouveautés pour la grande fête du cinéma

C’est devant un nombre impressionnant de représentants des médias, tous supports confondus, que le Comité Directeur de la 30è édition des Journées cinématographiques de Carthage (JCC- Session Néjib Ayed) a tenu en ce matin du 18 octobre une conférence de presse à la salle des jeunes créateurs, à la Cité de la culture.

L’ombre de Néjib Ayed, disparu deux mois auparavant et dont c’était la troisième édition qu’il présidait plânait sur la salle dans une atmosphère de recueillement et de tristesse. Les JCC, ce sont : 8 jours de fête cinématographique, avec la projection de 170 films venant de 40 pays dans 22 salles, où « Ciné-Jamil et « Pathé » y participent. C’est aussi 60 films par jour avec en 2018 : 334 000 billets vendus selon Mme Chiraz Lâatiri, directrice du CNCI. Elle a également indiqué que les JCC ont évolué avec la création de « Carthage Talks. » Il s’agit de deux rencontres de débats professionnels entre les professionnels présents aux JCC sur des thèmes qui intéressent l’industrie du cinéma.

L’affiche du festival, ainsi que son spot avec comme slogan : « L’amour du cinéma depuis 1966 » ont été conçus par les JCC, contrairement aux années précédentes. Mme Najet Ayed Nabli, coordinatrice générale des JCC, a pour sa part insisté sur les fondamentaux d’un tel festival que feu Néjib Ayed avait tenu à préserver. Elle a annoncé qu’une cérémonie-hommage à Néjib Ayed sera organisée le 27 octobre à 11 heures du matin à la salle Omar Khlifi, à la Cité de la culture.

80% du programme était déjà prêt à la mort de Néjib Ayed, a fait savoir Hichem Belkhamsa, directeur de la communication aux JCC. De son côté, Tarek Ben Châabane, conseiller artistique du festival, a également mis en évidence la nécessité de garder les fondamentaux des JCC dans leur ouverture sur les cinémas du Sud et de consacrer le volet professionnel aux niveaux de « Carthage Pro », « Takmil » et « Carthage Digital. » Il a ajouté qu’une leçon de cinéma sera donnée par le grand critique français Jean Michel Frodon. Quatre pays, a-t-il encore annoncé, seront les invités des JCC 2019. Il s’agit du Liban, du Nigéria, du Japon et du Chili.

Mme Lamia Guiga, Déléguée Générale des JCC, a évoqué la nouvelle section « Diaspora ? » avec six films de réalisateurs africains et arabes vivant à l’étranger. Le Lesotho y participera pour la première fois aux JCC à travers le film : « Mother, I’m suffocating . This is my last film about you » de Lemohang Jeremiah Mosese.

B.L.