Conférence de presse du festival international du film amateur de Kélibia

Le FIFAK célèbre son 55è anniversaire


Conférence de presse du festival international du film amateur de Kélibia

Le FIFAK célèbre son 55è anniversaire

Au cours d’une conférence de presse tenue le 18 juillet à la Salle Sophie El Goulli à la Cité de la Culture, le programme du festival international du film amateur de Kélibia (FIFAK) a été présenté aux représentants des médias par le Comité directeur de ce festival.


Ce dernier aura lieu du 28 juillet au 3 août 2019 dans sa 34è édition qui marquera ses 55 ans d’existence. Il a été créé en 1964. Un anniversaire que ses organisateurs, soit la Fédération tunisienne des cinéastes amateurs (FTCA) et ses partenaires y consacrent une bonne part. Si bien que l’affiche vient annoncer cet événement en plus de son générique placé sous le signe du temps qui passe si vite à travers un extrait d’une bonne vieille chanson tunisienne. Le film d’ouverture sera le long-métrage documentaire brésilien de 55 minutes : « Encantado », de Filipe Galvon.

Le jury de la compétition internationale, est composé de l’acteur et homme de théâtre Raouf Ben Amor, d’Anna Kurinnaya, la scénariste et directrice de l’école d’art dramatique et de scénario en Ukraine, d’Ardiouma Soma, le Délégué général du FESPACO, le festival panafricain de cinéma et de télévision de Ouagadougou au Burkina Faso, de Ghannem Ghannem, l’acteur et dramaturge jordanien et de Mathilde Rouxel, de France, qui est chercheuse en études cinématographiques, spécialiste des cinémas arabes.

Quant au jury de la compétition nationale, il est formé d’Imen Nafti, cinéaste amateur depuis près de vingt années au club d’Hammam-Lif, du réalisateur Walid Mattar, ancien de la FTCA, de l’ingénieur de son Moncef Taleb, de l’universitaire Leïla Berhouma et de l’enseignante et actrice de théâtre Lobna Mlika. Cette compétition comprend également celle du scénario et de la photo. Et pour commémorer la mémoire du festival, le FIFAK rendra hommage à des cinéastes disparus qui sont passés par Kélibia. Il s’agit des réalisatrices documentaristes égyptienne Atiat El Abnoudi et libanaise Jocelyne Saab.
Les projections et rencontres de minuit seront marquées par la projection du film « Woodstock » de Michael Wadleigh datant de 1970 et d’ « Hôtel Woodstock » datant de 2009. Le premier film est un document sonore sur l’événement musical planétaire de 1969 soit le festival de Woodstock qui s’est déroulé sur trois jours non-stop avec des milliers de hippies amoureux de Rock n’Roll et de Pop Music. Le second montre comment ce festival avait changé le cours de la vie des habitants du quartier de Greenwich à Londres.

Le FIFAK annonce donc une programmation des plus captivantes durant une semaine de cinéma dit amateur, mais dans le sens de la passion du cinéma chez les membres des différents clubs de la FTCA répartis sur le territoire tunisien, des écoles de cinéma et des indépendants.


B.L.