Conférence de presse du Tunisia Environmental Film Festival

Protéger l'environnement au travers du cinéma.


Conférence de presse du Tunisia Environmental Film Festival

Protéger l'environnement au travers du cinéma.

C'est à la salle Sophie El Goulli à la Cité de la Culture que s'est tenue ce matin du 12 mars 2019 la conférence de presse de présentation de la 2è édition du Tunisia Environmental Film Festival (ENVIROFEST- TUNISIA.) Ce dernier aura lieu du 19 au 23 mars à Tunis dans la même salle Sophie El Goulli dépendant de la Cinémathèque Tunisienne.

Le festival intéressera également d'autres villes de l'intérieur, à Redeyef les 25 et 26 mars, Gabès les 28 et 29 mars, Tozeur le 31 mars, Djerba du 26 au 28 avril, le Kef, également en avril, Sfax en mai et Kélibia les 28 et 29 août. C'est ce qu'a annoncé Hichem Belkhamsa, directeur de ce festival. D'autres régions demandent à avoir des films de ce festival à l'instar de Ouerdenine. Il a ajouté que cette décentralisation a été inspirée par les JCC qui avaient entrepris d'aller vers les régions où ces dernières s'auto organisaient. L'interlocuteur a également rappelé que c'est Héla Chennoufi, experte environnementale internationale travaillant à Washington, qui est à l'origine de ce festival.

Hichem Belkhamsa a insisté à dire que cette manifestation qui aura lieu durant les vacances scolaires, ne sera pas seulement cinématographique dans la mesure où elle verra l'installation d'un Eco-village sur le parvis de la Cité de la Culture où s'installeront des associations cinématographiques et environnementales. Une animation-interaction pour les enfants est prévue en partenariat avec entre autres institutions et associations le Centre national des arts de la marionnette. Hichem Dérouiche, en Hakawati (F'daoui) et Firas Lâafif, créateur de marionnettes, fabriquera des marionnettes en argile pour les offrir aux petits. Il y aura également dans le hall de la salle Sophie El Goulli une exposition de photos de Mohamed Omar El Goulli. L'expo est déjà installée et le visiteur y découvrira une panoplie d'oiseaux pris sur le vif par le photographe amateur de la nature et de la faune.

De son côté, Hichem Ben Ammar, directeur de la Cinémathèque Tunisienne, a tenu à rappeler de la valeur cinématographique des films qui seront proposés. Ces films ont été programmés au festival de Sundance aux USA et sélectionnés et reçu des prix dans plus d'un festival à l'étranger. Il a ajouté que ce festival allie l'art et l'engagement. Pour sa part, Néjib Ayed, directeur des Journées cinématographiques de Carthage (JCC), a indiqué que ces derniers cautionnent le Tunisia Environmental Film Festival. Ce dernier, a-t-il précisé, n'intéressera pas seulement les cinéphiles de la capitale car il se déplacera à l'intérieur vers des régions plus touchées par la dégradation de l'environnement.


B.L.