Pour les petites bourses : une sélection des villes villes européennes les moins chères 

Pour les petites bourses : une sélection des villes villes européennes les moins chères

Si vous envisagez de partir à l’aventure avec un petit budget, l’Europe ne semble peut-être pas être le choix le plus évident. Bien sûr, nous savons tous que des villes comme Londres et Paris ne sont pas celles qui feront le plus plaisir à votre banquier (13 € le cocktail ? Non, merci !). Mais si on sort un peu des sentiers battus, l’Europe regorge de bonnes affaires. Voici notre liste des 10 villes européennes les moins chères à visiter.

Cracovie, Pologne

pic9.jpg



La deuxième plus grande ville du pays rattrape doucement la capitale polonaise, Varsovie, en popularité, ce qui peut s’expliquer par sa nourriture étonnante, sa vie nocturne animée, son histoire incroyable où les trois réunis. Oh, et le fait qu’elle soit très abordable ne fait pas de mal ! Cracovie est la destination idéale pour les amateurs d’histoire qui s’émerveilleront devant l’extraordinaire château du Wawel, ou sauteront sur l’occasion de partir à l’exploration des célèbres mines de sel de Wieliczka ou même de faire un court voyage depuis la ville pour visiter Auschwitz. La nuit, allez-vous trémousser parmi la plus grande densité de bars et de pubs au monde… vous n’aurez jamais soif à Cracovie. Et rien ne vaut de terminer la soirée par la dégustation d’une saucisse polonaise traditionnelle sur le chemin du retour vers votre auberge de jeunesse (pas de jeu de mot scabreux, je vous assure…).
Que faire gratuitement ? Suivez la « Voie Royale » du centre de la vieille ville à la colline de Wawel et admirez l’architecture unique, notamment les églises gothiques, les résidences royales et la plus grande place de marché d’Europe.
Le prix d’une bière ? Environ 1,50€ (mais vous pouvez avoir un shot de vodka pour moins de 1 € !)
Le prix d’un lit ? Les tarifs des auberges de jeunesse commencent à 8 € la nuit.

Belgrade, Serbie

pic8.jpg

Ne faites qu’un avec votre côté sauvage : Belgrade est la capitale hédoniste de la Serbie, où les clubs sont à votre disposition tous les soirs de la semaine. La vie nocturne ici est, comment dire, peu orthodoxe. On trouve des bars partout, de la maison d’un ex-politicien à un ancien abattoir ! La ville bourdonne tout au long de l’année, mais s’anime réellement en été lorsque la population sort des clubs souterrains pour s’enjailler jusqu’au lever du soleil sur le pont des péniches ouvertes qui descendent la rivière Sava. Retrouver votre jeunesse à Skadarlija, le quartier bohème pittoresque de la ville, où les rues pavées abritent des cafés serbes traditionnels, des artistes locaux et des artistes de rue. Et n’oubliez pas de visiter certains musées de Belgrade pour vous faire une idée du passé tumultueux de la Serbie.
Que faire gratuitement ? Le festival de la bière de Belgrade, qui se déroule sur cinq jours en août, est l’un des festivals les plus populaires de Serbie et l’entrée est gratuite (bière non comprise, désolé…). L’église de Saint-Sava est la deuxième plus grande église orthodoxe du monde et l’un des monuments les plus célèbres de la ville (à voir absolument).
Le prix d’une bière ? Environ 1,50€ pour les produits locaux.
Le prix d’un lit ? Les tarifs des auberges de jeunesse commencent à 6 € la nuit.


Tallinn, Estonie

pic15.jpg


Depuis son indépendance du joug soviétique dans les années 1990, l’Estonie s’est épanouie et les rues jadis sombres de Tallinn débordent de couleurs et ne demandent qu’à égayer votre flux Instagram. Tallinn est une petite ville au rythme de vie assez lent. Perdez-vous dans ses rues médiévales, profitez d’un café en terrasse durant la journée et dégustez une très bonne bière locale, la boisson préférée de l’Estonie. Tallinn devient encore plus magique en hiver, lorsque la neige abondante et les marchés traditionnels de Noël donne à la ville une ambiance féerique. Les plus courageux peuvent également être intéressés par les anciens tunnels de bastion qui parcourent les souterrains de la ville et sont réputés pour être pleins de fantômes … bien que ça soit quelque chose que j’ai un poil évité !
Que faire gratuitement ? Visitez Telliskivi Creative City pour voir Tallinn sous un angle complètement différent. Ce complexe d’entrepôts abandonnés a été transformé en centre culturel dynamique, hébergeant de tout, des marchés aux puces aux productions théâtrales indépendantes. C’est surement là que vous ferez connaissance avec la population hipster de Tallinn !
Le prix d’une bière ? Environ 2 €, pas aussi bon marché qu’avant !
Le prix d’un lit ? Environ un peu moins de 10 € la nuit.

Lisbonne, Portugal

pic12.jpg

Habituellement, les destinations bon marché en Europe se trouvent à l’est, mais Lisbonne mérite sa place dans cette liste, détenant le titre de la capitale la moins chère d’Europe occidentale. Montez sur l’un des trams emblématiques pour une visite « débrouille » de la ville car pour un peu plus de 6€, vous pouvez aller où vous voulez pendant 24 heures. Assez de temps en somme pour aller à la plage, explorer les rues historiques d’Alfama et manger votre poids en pasteis. Si vous n’êtes pas trop fatigué après cette grosse journée, rendez-vous à la tombée de la nuit dans le quartier de Bairro Alto pour une dégustation de vin et dîner dans certains des restaurants et bars les plus branchés de Lisbonne sans vous ruiner !
Que faire gratuitement ? Etrangement unique, le « Fantastic World Of Portuguese Sardines » vous ouvre ses portes gratuitement. Ce musée aux airs de supermarché célèbre l’amour de Lisbonne pour les humbles sardines. Il y a un trône de sardines, une grande roue de sardine et vous pouvez même obtenir votre propre boîte de sardines souvenir datant de votre année de naissance !
Le prix d’une bière ? Environ 1,50 € au Bairro Alto.
Le prix d’un lit ? Les tarifs commencent à environ 10 € la nuit.


Bratislava, Slovaquie

pic14.jpg

Connue comme la « petite glorieuse », la petite capitale slovaque peut facilement rivaliser avec ses homologues deux fois plus grandes. C’est petit mais génial, donc toutes les principales attractions sont à quelques minutes de marche et vous ne devriez pas avoir à débourser des frais de transport (bonus) ! Promenez-vous tranquillement sur le Danube où les habitants seront en train de se détendre autour d’un café. Promenez-vous dans la vieille ville où vous rechercherez des produits slovaques artisanaux et admirez les bâtiments tous différents qui font l’originalité de la ville. Découvrez le sublime château de Bratislava dont la construction remonte au Xème et admirez la vue panoramique sur la ville du mur d’enceinte. Et quoi que vous fassiez, n’oubliez pas de goûter au vin slovaque, aujourd’hui parmi les meilleurs d’Europe !
Que faire gratuitement ? Si vous avez une soirée de libre, assistez à une projection de film gratuite sur la plage artificielle de Magio, puis une fois la séance terminée, restez sur place pour regarder le coucher de soleil sur le Danube.
Le prix d’une bière ? À partir de 0.80 €. L’année dernière, Bratislava a été nommée la ville la moins chère du monde où acheter une pinte !
Le prix d’un lit ? Auberges de jeunesse à partir de 7 € la nuit.


Sarajevo, Bosnie-Herzégovine

pic13.jpg

Récemment sortie d’une période de troubles, Sarajevo ouvre peu à peu ses bras aux touristes et son coût de la vie peu élevé fait qu’elle commence à attirer des routards du monde entier. Sarajevo est un melting-pot de cultures où se mélangent influences balkaniques et turques depuis plusieurs siècles. Et ça se ressent partout, en commençant par les quartiers populaires, les bazars et la nourriture incroyable servie dans les nombreux restaurants de la vieille ville. Et oui vous trouverez partout une farandole de boulettes, pâtisseries et ragoûts copieux à base de viande locale de qualité supérieure (n’oubliez pas d’essayer le célèbre brandy de prune local, c’est une merveille !) Veillez également à essayer les téléphériques nouvellement rouverts qui vous emmèneront au sommet du mont Trebević pour des vues imprenables.
Que faire gratuitement ? Beaucoup de choses se sont passées dans cette petite ville, alors profitez des visites guidées gratuites tous les jours. Apprenez l’histoire qui se cache derrière chaque pierre et ne manquez pas l’endroit où l’assassinat de Franz Ferdinand a eu lieu.
Le prix d’une bière ? Environ 1 €, mais à Sarajevo, on boit du brandy !

Kiev, Ukraine

pic11.jpg

L’une des plus anciennes villes d’Europe et la plus grande de cette liste. Kiev reste relativement peu touristique, donc les prix sont restés bas et les expériences authentiques ukrainiennes sont faciles à trouver. Les visiteurs peuvent profiter d’une vie nocturne animée. La techno et le dubstep y sont très populaires et la capitale possède une abondance de clubs dans le centre-ville. Si le clubbing n’est pas votre truc, ne vous inquiétez pas, la rue est « the place to be » à Kiev, vous y trouverez des voitures et des camions transformés en bars pop-up et en cafés à peu près partout ! Même si il y a énormément de choses à faire, l’attraction la plus populaire à Kiev (et peut être la plus étrange) est peut-être la visite de Tchernobyl qui à été le décor de l’une des pires catastrophes nucléaires au monde, une expérience inoubliable qui vous hantera longtemps.
Que faire gratuitement ? Visitez l’église baroque de Saint-André de Kiev, un des monuments les plus célèbres d’Ukraine, où vous pourrez même, avec un peu de chance, assister à un mariage ukrainien traditionnel.
Le prix d’une bière ? Moins d’un euro chez un vendeur de rue, bien que les prix dans les clubs soient plus élevés.
Le prix d’un lit ? Les tarifs pour les auberges de jeunesse commencent à moins de 4€ la nuit, sérieusement !

Budapest, Hongrie

pic10.jpg

Bien que sa popularité croissante signifie qu’elle devienne de plus en plus chère, il y a encore beaucoup de bons plans à trouver à Budapest. Pour ressentir l’effervescence de la ville, il n’est pas nécessaire d’aller au-delà de ses anciens bars, ses bâtiments abandonnés et ses espaces divers et variés transformés en bars branchés où la bière est bonne et pas chère ! Nagez avec les locaux dans les sources thermales emblématiques réputés pour leur pouvoir curatif. Sans dire que ça marche, c’est déjà vachement relaxant ! Après un bon moment de détente, remplissez votre ventre d’un classique « plat du pauvre » : du goulash chaud avec une quantité astronomique de pain, non seulement délicieux mais très peu couteux ! Vous pouvez retrouver ce plat et beaucoup d’autres mets savoureux dans les restaurants les moins chers de Budapest.
Que faire gratuitement ? Il y a beaucoup de choses gratuites à faire à Budapest, par exemple une ballade jusqu’au Palais de Budavar d’où vous aurez une vue imprenable sur la ville de chaque côté du Danube, et tacher d’en explorer les magnifiques jardins, ouverts aux touristes toute l’année.
Le prix d’une bière ? Environ 1 € dans de nombreux bars en ville.
Le prix d’un lit ? Des auberges totalement incroyables à partir de 6 € !

Laisser une réponse

Votre adresse email ne sera pas publiée.