El Msabb - المصب par Atef Maatallah

[…] Il ne s’agira pas d’oublier les ordures, elles disparaîtront du sol mais leur souvenir sera gravé et consigné, l’image peinte de quelqu

El Msabb - المصب par Atef Maatallah

[…] Il ne s’agira pas d’oublier les ordures, elles disparaîtront du sol mais leur souvenir sera gravé et consigné, l’image peinte de quelques-unes d’entre elles flottera sur les hauts murs qui dominent la place. Captives entre la poussière et les nuages, imagées plutôt que réelles, elles seront une souvenance. Le lieu que nous rêvons est un lieu à la croisée de la mémoire et de la fiction.

L’espace public regorge de noms invitant à la douce réminiscence, Jardins de Carthage, Riadh Al Andalus, le Kram, El Menzah, Mourouj, Bab Bhar… Telles des reliques refermant à la fois ce qu’a pu être le lieu à un moment donné de son histoire et ce qu’il n’est plus, ces noms nous inspirent celui de notre espace, msabb. Tout comme le poète de la Jahiliya, qui s’arrête sur les vestiges, constatant le départ de sa bien-aimée et décrivant ses traces, nous nous arrêtons pour dire ce que cet endroit de la rue Maqtar a été.

En collaboration avec Aziz Ghariani, Sabrina Issa, Arwa Labidi, Nao Maltese


Production Association l'Art Rue

Avec le soutien de Heinrich-Böll-Stiftung, Tunisie Tunis

Création développée dans le cadre du programme Résidences Artistiques de la Fabrique Artistique d’Espaces Populaires / L’Art Rue soutenue par la Fondation Drosos

Sabrina Issa a bénéficié du programme de mobilité i-Portunus

La première étape de ce projet a été soutenue par Tfanen - Tunisie Créative

INFORMATIONS SUR L'OEUVRE

INSTALLATION
4 > 13 OCT. DE 12H à 19H
VIDÉO
4 > 12 OCT. DE 19H À 21H


DURÉE de la vidéo: 15 MIN. (en boucle)